Wilfried Abo, chef de choeur, ténor

Luchonnais, élève trompettiste de Patrick Sorgel, il est issu de la pratique du chant traditionnel, notamment dans le Chœur des Fils de Luchon dont il a assuré la direction. Il découvre le chant lyrique dans le cadre de l'ARCAL auprès d'Anne Claude Gérard comme soliste dans les Noces de Figaro et La Messe en Ut de Mozart.

 

Après de nombreux concerts dans le groupe vocal Les Be Bop (variété, chant du monde et Gospel), il suit des études de chant lyrique au conservatoire du Tarn auprès de Didier Oueillé. Ténor, il interprète notamment le rôle d'Apollon dans l'Orfeo de Monteverdi, Castor dans Castor et Pollux de Rameau, Mercure dans Orphée aux enfers d'Offenbach, différents rôles dans Armide de Gluck et l'Europe Galante de Campra.

 

En suivant, il mène des études de musiques traditionnelles au Conservatoire Henri Duparc de Tarbes auprès de Pascal Caumont tout en pratiquant divers instruments comme la cornemuse des landes de Gascogne, la flûte à 3 trous, le tambourin à cordes, le fifre, le clarin (hautbois de Bigorre) ou l'aboès (hautbois du Couserans). Membre du duo de musique et chants traditionnels Arredalh, il défend la culture Gasconne (collecte, arrangements et composition) par le chant et l'animation de bals principalement dans les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. Titulaire du Diplôme d'Etudes Musicales, il anime différents ateliers et stage de chant polyphonique.

 

Il est à l'origine, avec Sylvia Cazeneuve en 2009, des Nouvelles Rencontres Lyriques de Luchon dont il est le président.


Je chante pour mon vallon en souhaitant que dans chaque vallon un coq en fasse autant - Edmond Rostand