Anne-Sophie Honoré, soprano

D’abord flûtiste diplômée en Normandie, Anne-Sophie découvre le chant et la passion de la scène à l’âge de 23 ans. Elle prend ses valises et vient jusqu’à Paris pour se former au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris (C.N.S.M.D.P) dont elle sort diplômée d’un Master quatre ans plus tard.

Elle y apprend les grands rôles Mozartiens qu’elle incarne sur de nombreuses scènes (Arminda, dans la Finta Giardiniera , Fiordiligi dans Cosi fan tutte, le Prince Sifare dans Mitridate Re di Ponto ou encore Donna Elvira dans Don Giovanni).

 

C’est lors de sa dernière année de Master que Anne-Sophie se spécialise dans le spectacle jeune public, sujet sur lequel elle écrira son mémoire.

Elle créera pour son récital de Master un spectacle intitulé Le Spectre de la Rose, sur le thème du conte et de l’opéra, et des arts multiples (danse théatre musique et graphisme). L’interaction avec les enfants, le fait de transmettre son art et d’initier à l’opéra la passionnent, c’est pour cette raison qu’elle enseigne aux petits et grands depuis quatre ans.

 

Sa rencontre avec Marie Nicot a été une évidence : le grain de folie, la passion de transmettre leur art, l’humour et l’amour de la scène font des ces deux là un cocktail pétillant qui promet un Opéraphone succulent proposé le mercredi 9 août à 15h30 !

 


Je chante pour mon vallon en souhaitant que dans chaque vallon un coq en fasse autant - Edmond Rostand